PRESSE

VIDÉOS

THE HOPE GALLERY | 24.02.20

 

TCL | 12.02.18 – 21.02.18

 

FRANCE 3 RHÔNE ALPES | 16.08.17

 


ARTICLES
Logo the hope gallery

24.02.20

The process is introspection. Nawelle Aïnèche, a costume designer trained in Lyon, develops her creations as a means of expression. « I draw my inspiration from the body, what it represents on the inside but also on the level of the skin. The skin reacts to the emotions we have, it has a psychic reaction. »

the-design-edit-fb-image

Sophie Hastings | 04.12.20

Nawelle Aïnèche’s monumental tapestry, embroidered in dark silks and videotape; and a bench in plexiglass and swollen stainless steel by Ausset. “Ten years ago, people were impressed by new, cutting-edge techniques,” Epin commented, “Now, older skills are coming back and they are highly valued. 

Logo-CultureBox-France-Televisions-602x338

Jean-Francois Lixon | 13.08.17

Et pourtant Nawelle Aïnèche ne considère pas ce support comme un matériau inerte : sur ces bandes, il y a des histoires, des films, des rêves. Pour la jeune artiste, la robe sera tissée de poésie et porteuse d’histoires cachées dans les reflets noirs de cette étoffe d’un nouveau genre.

MIN_Culture_RVB

Anne- Sophie Barreau | 04.05.17

Le projet ­– dont le titre « Qu’est-ce que je vais faire de toi ? »  souligne le refus de tracer une ligne de démarcation claire entre artisanat et art – consiste à créer des costumes grotesques à base de matériaux bruts avec les enfants. Il est aussi la « vision plastique et en mouvements de nos monstres, ceux qui nous effraient et qui provoquent en nous une jouissance énigmatique », explique Nawelle Aineche.

 


RADIO

Emmanuel Moreau | 10.01.17