CARACTÈRES UTOPIQUES

La Taverne Gutenberg | Lyon | Du 24 mai au 17 juin 2018

Point Zéro | Nawelle Aïnèche | 2018

Le corps est un lieu de création d’utopies. Dans ce travail, j’explore le corps matériel comme réceptacle, le considérant comme un cocon où tous les espoirs et les fantasmes sont permis. Faisant référence au texte « Corps Utopique » de Michel Foucault : « Le corps est le point zéro du monde, là où les chemins et les espaces viennent se croiser. Le corps n’est nulle part : il est au coeur du monde ce petit noyau utopique à partir duquel je rêve, je parle, j’avance, j’imagine, je perçois les choses en leur place et je les nie aussi par le pouvoir indéfini des utopies que j’imagine. »

Chère Utopie, je reviens vers toi par habitude | Nawelle Aïnèche | 2018


Expo. collective #8— CARACTÈRES UTOPIQUE

L’idée de l’exposition Caractères Utopiques est de se tourner vers de multiples formes d’art abordant un thème presque universel : l’évolution, le progrès vers un monde meilleur presque imaginaire, vers l’utopie. Plusieurs écrivains se sont déjà exercés à son élaboration, Platon et sa cité idéale dans La République, Thomas More et son ouvrage pionnier L’Utopie, ou encore Voltaire grâce à son Candide. Mais finalement l’utopie ne devrait-elle pas rester dans le contexte de l’imaginaire voire même de l’onirisme ? Avec Caractères Utopiques, c’est aux artistes de se lancer dans la conception d’un monde utopique chacun pouvant soulever de nouvelles problématiques tant la notion de l’utopie est vaste et intrigante.

Commissaire d’exposition : Mélissa Segarra


L’ailleurs est un miroir en négatif | Peinture Quetzilla | Installation Nawelle Aïnèche | 2018

 


— Artistes sélectionnés — Rachel Handmade Goods — Adriana boto photography — Caroline Rivalan — Mesoke — Calypso Debrot

— Artistes résidents — Nawelle Aïnèche — Leeroy New — Quetzilla — Justine Chikan’s Shivay — Bastien Bürcher — Giulia Zanvit — Jacques-André Dupont — Baptiste Riera

Publicités